Les sites naturels

VALLEE DE L'ADOUR & BARTHES

L’Adour est le fleuve qui marque la limite nord de notre pays d'accueil. Ce long fleuve présente une très grande diversité d’écosystèmes ; sujet à la marée et salé, il subit la très forte influence de l’Océan Atlantique. En remontant sur les bords de l’Adour, découvrez les barthes, terres inondables confisquées à l’Adour qui aujourd’hui constituent une lieu phare pour l’observation d’oiseaux comme les hérons, aigrettes, cigognes, canards sauvages, ou autre espèce. Tout au long du fleuve, avec beaucoup de chance, vous pourrez observer des espèces rares et protégées comme le vison d’Europe, la loutre, ou encore la cistude (tortue). De Urt à Sames, suivez le fil de l’eau à la découverte d’un remarquable patrimoine naturel.

VALLEE DE L'ARBEROUE

Au fil des millénaires, la rivière Arbéroue a lentement façonné la vallée, aux pieds des monts Abarratia, Garralda, Belekarre et Eltzaruze. C’est une vallée fertile et verdoyante, située entre coteaux et montagnes. Ici, nature et agriculture cohabitent de façon raisonnée et harmonieuse. Les zones de pâturages et les champs de maïs se mêlent aux forêts de chênes, châtaigniers, merisiers, frênes ou acacias. Les collines présentent de nombreuses idées d’escapade, à la rencontre d’une faune et flore très diversifiée.

MASSIF DU BAIGURA

Le massif du Baigura, du haut de ses 897 mètres est le massif le plus élevé de notre territoire. Il a marqué l’histoire des lieux par ses mines de kaolin, exploitées pour la fabrication de porcelaine, et pour l’exploitation forestière.Aujourd’hui on rend à la nature son domaine, replantant les essences exploitées comme le châtaignier, le chêne vert, le hêtre ou le bouleau. Les flancs du Baigura redeviennent le terrain de jeu des pottoks et des brebis. Au détour des sentiers, on découvre ajoncs, bruyères, digitales pourpres, asphodèles, ou droséras. Au sommet, vous découvrirez un panorama à 360° sur les coteaux basques, les Pyrénées et au loin la vallée de l’Adour. Vautours fauves, milan royaux, fouines, chevreuils,… autant d’espèces que vous pourrez observer, avec un peu de chance et de persévérance !

MASSIF DE L'URSUIA

Le mont Ursuya, dont le nom signifie « montagne des sources » culmine à 678 mètres. Il domine les communes de Macaye, Mendionde et Hasparren. Ce massif surprend par sa quiétude, le vert de ses pâturages, l’ocre de ses champs, le rouge des ses fougeraies en automne. De son sommet, on a une vue splendide sur l’océan à l’ouest, les coteaux au nord, le mont Baigura à l’est, et la chaîne des Pyrénées au sud.

GROTTES D'ISTURITZ & D'OXOCELHAYA

En s'engouffrant dans la colline de Gatzelu, la rivière a lentement creusé trois cavités, formant un dédale de600 mètres de galeries. Ces trois cavités présentent d'incroyables richesses naturelles de part leurs couleurs, leurs amplitudes et les formes en présence. La grotte d'Isturitz présente par exemple un imposant pilier stalagmitique qui a résisté à l'érosion La grotte d'Oxocelhaya recèle de nombreuses galeries ainsi qu'un chef d'oeuvre de la nature: une cathédrale de roche façonnée par l'eau au fil des millénaires. La grotte d'Erbérua, dont l'entrée est protégée par un syphon, accueil le lit actuel de la rivière et garde jalousement ses trésors.

LANDES DE HASPARREN

Les landes de Hasparren ou la quiétude de la campagne basque... Ici, ce ne sont que valons et collines arondies. A l'automne, le vert des landes se mêle aux couleurs chaudes des fougères. De crête en mamelon, on retrouve la douceur d'une nature préservée. Vous y trouverez fougères et ajoncs, ainsi que de grandes étenues de landes pastorales parsemées de forêts de chênes qui font la renommée de la "Cité des Chênes", Hasparren.

Partager sur :